Le financement de la formation CACES pour les entreprises

Obtenir un permis CACES est obligatoire pour avoir une autorisation de conduite de la part de l’employeur. Or, la formation a un prix. Certaines entreprises proposent un financement de la formation de leurs salariés. Mais comment vont-ils procéder à ce financement ?

Qu’est une formation CACES ?

Les conducteurs d’engins doivent passer une formation et un test pour obtenir un permis CACES. En effet, avant la délivrance d’une autorisation de conduite, les chauffeurs d’engins spécifiques doivent avoir en leur possession le permis CACES. Le code de travail stipule aussi que chaque personnel qui conduit un engin doit valider cette formation.

La sécurité sur les chantiers est primordiale. Le conducteur a besoin d’un savoir-faire en matière de sécurité. De plus, la maîtrise de ces engins est importante pour minimiser les risques d’accident.

Chaque engin a son propre permis correspondant donc une formation spécifique. La durée des formations varie donc en fonction du permis à délivrer.

Le certificat concerne par exemple les chariots élévateurs, les engins de chantiers, les grues et autres engins spécifiques.

Pour pouvoir passer le permis, vous devez faire un examen médical. Et pour l’obtenir, vous êtes obligés de réussir les tests théoriques et pratiques avec une note supérieure ou égale à 7/10. Pour plus d’information, cliquez ici.

Les différents modes d’accès à la formation

Le salarié est libre de choisir le moment opportun pour suivre sa formation. Même pendant les périodes de travail. Par contre, pendant la formation, son statut dépend du cadre juridique où il se trouve.

  • Plan de formation entreprise

Une entreprise peut financer la formation CACES d’un salarié, mais moyennant une consultation au préalable des représentants du personnel. Il est possible de proposer une formation à un salarié, mais aussi d’interrompre la formation afin de rappeler ce salarié à son poste.

  • Le CIF

À son initiative, le salarié peut suivre une formation de son choix. Mais au terme de ce congé individuel de formation, l’employé a le droit de revenir au poste qu’il a occupé.

  • Le Compte personnel de formation (CPF)

Avant, on l’appelait droit individuel à la formation qui est le droit d’un employé de suivre une formation continue. C’est à l’initiative du salarié, mais avec un accord au préalable de l’employeur.

Tout en sachant que les formations que vous allez suivre doivent faire partie des formations éligibles CPF.

  • Période de professionnalisation

C’est à l’initiative de l’employeur ou du salarié. C’est un moyen de garder l’employé sous contrat à durée indéterminé dans la société. L’objectif c’est de mettre à jour sa compétence.

L’OPCA de l’entreprise prend en charge les dépenses en formations.

Financement de la formation CACES par l’entreprise

Les OPCA (Organisme Paritaire Collecteur Agréé) peuvent financer les formations continues des entreprises adhérentes. Leurs rôles sont de gérer les cotisations. À savoir que les employeurs sont obligés de financer les formations professionnelles (comme les formations CACES) de ses salariés.

  • Pour les entreprises de moins de 10 salariés

Les OPCA prennent en charge les coûts de formations. Mais il y a aussi la prise en charge d’autres frais comme les dépenses en transport.

  • Pour les entreprises de plus de 10 salariés

C’est presque les mêmes conditions que pour les sociétés qui comptent moins de 10 salariés. Mais la différence se situe au niveau de la prise en charge des coûts pédagogiques. Pour plus d’information, consultez votre OPCA afin que ce dernier règle tous les coûts avec l’organisme de formation.

Une entreprise peut donc avoir recours aux OPCA pour financer les formations CACES. Mais il faut garder en tête que l’objectif de la formation c’est de garantir la sécurité sur les chantiers. Qu’importe le moyen de financement donc, il faut le réussir pour obtenir le fameux permis CACES.