Jhipster : une nouvelle mode ?

Que ce soit pour générer ou mettre en exécution des projets, il est toujours préférable de disposer d’un générateur d’applications spécialisées en entreprise. L’un des logiciels qui font l’unanimité dans ce cadre de nos jours, c’est Jhipster, un outil informatique devenu très populaire dans le monde des développeurs, en raison des multiples avantages liés à son usage. Focus !

Jhipster, bien plus qu’un simple logiciel

D’entrée de jeu, il est important de préciser qu’il s’agit d’un générateur d’applications Spring Boot + Angular/React, entièrement Open Source, qui donne à ses utilisateurs la possibilité de démarrer, de développer et de mettre en production leur projet dans de brefs délais. En parcourant quelques sites web, vous pourrez tout savoir sur Jhipster.

En réalité, le but ultime de cet outil Open Source est de générer une application web complète ou une architecture micro services répondant aux besoins de l’utilisateur. Pour cela, Jhipster regroupe entre autres une stack Java performante et solide côté Back avec Spring Boot, et une architecture micro services robuste avec Registry, Netflix OSS, ELK stack et Docker.

Le générateur d’applications intègre également un workflow puissant pour la construction de logiciels avec Yeoman, Webpack et Maven / Gradle, ainsi qu’un front élégant, moderne et mobile avec Angular, React et Bootstrap. Du fait de cette configuration particulière, l’utilisation de ce générateur d’applications se révèle avantageuse à plus d’un titre, et c’est précisément la raison pour laquelle Jhipster devient aussi tendance et aussi plébiscité par les développeurs !

Toute une panoplie d’avantages, et pas des moindres

Le principal atout de cet outil informatique, c’est que contrairement à bien d’autres générateurs d’applications, il n’enferme pas dans ses propres procédés, mais donne plutôt aux développeurs toute la liberté pour concevoir et déployer leurs applications comme ils le souhaitent. De fait, il peut être utilisé pour mettre en place tout type d’application web.

Il faut toutefois préciser qu’en raison de son haut degré de performance et de sa puissance, l’utilisation de Jhipster est plus indiquée pour la configuration de softwares conséquents, à l’instar des ERP.

Un autre avantage lié à la configuration de ce générateur d’applications, c’est qu’il offre en natif une gestion efficiente de la connexion, en même temps qu’une sécurisation optimale des ressources, des préalables nécessaires pour mener à terme un développement web. Grâce au Spring Boot, une technologie populaire et très employée à travers le monde, la partie de développement du backend et des services est amplement simplifiée, ce qui rend les différents processus moins chronophages.

Jhipster permet en effet de gagner du temps au démarrage (un gain de 6 semaines en moyenne), mais aussi au run (le monitoring étant déjà prévu) et au build (le projet étant très utilisé, le code généré est stable et sûr). Par ailleurs, les technologies et les manières de faire sous-jacentes sont réalisées à la perfection avec cet outil informatique, ce qui rend la maintenance plus simple pour les développeurs en particulier et pour les utilisateurs plus généralement. Mais en fait, comment utiliser ce logiciel ? Consultez cet article sur les cabinets de conseil en informatique.

Savoir s’en servir efficacement

L’utilisation de JHipster nécessite l’installation d’un gestionnaire de paquets NPM et des dépendances requises (gulp, java, maven, git, yo, bower). Il faut ensuite saisir une commande spécifique pour installer l’outil informatique et commencer à s’en servir. Pour créer une application, il faut d’abord se placer dans un nouveau répertoire, où des questions seront posées par le générateur de logiciels, pour spécifier l’application et les outils utilisés. Une fois l’application générée, il suffit de lancer le serveur (tomcat) grâce à la commande « mvn » et de créer des entités.