5M (Méthode cinq M)

La méthode 5M est un cas d’école du diagramme d’Ishikawa, ou diagramme en arêtes de poisson. La recherche des causes s’articule autour de cinq notions clefs :

  • La Matière : les produits finis, semi-finis, matières premières, consommables, etc.
  • Le Matériel : les machines, outils, moyens de manutention, moyens informatiques, moyens de mesure, etc.
  • Les Méthodes : les modes opératoires, instructions, manières de travailler, etc.
  • La Main d’œuvre : la qualification, les fonctions, le savoir-faire, les habilitations, la responsabilisation des personnes
  • Le Milieu : l’environnement, le contexte, etc.

Lors d’une séance de résolution de problèmes, par exemple, cette méthode est un moyen mnémotechnique pour ne pas laisser de côté un thème de réflexion, et éviter de s’engager trop vite vers une solution qui semble évidente. Chaque cause peut être tracée sur l’arête d’un des cinq M, elle-même pouvant être décomposée en sous-causes.

Diagramme 5MOn rajoute parfois un sixième M, la mesure, et on parle alors de 6M. Cela a son intérêt si les méthodes de mesure sont importantes (dans un projet 6 sigma, par exemple).

Exemple d’utilisation des 5M

Problématique : En sortie d’une ligne de conditionnement, des produits doivent régulièrement être reconditionnés car le blister n’est pas correctement fermé.

  • Matière : la qualité du film blister peut-elle être en cause ? le produit conditionné est-il correctement positionné ? …
  • Matériel : La machine peut-elle se dérégler ? Comment gère-t-elle un bourrage en amont ? Peut-il y avoir un défaut d’énergie ? …
  • Méthodes : A-t-on mis en place des cartes de contrôle qui permettraient de prévenir ces incidents ? La cadence de la machine est-elle optimisée pour ces produits ? …
  • Main d’œuvre : Comment le personnel réagit-il a ces aléas ? Qui règle la machine ? Est-il correctement formé ? …
  • Milieu : La température peut-elle jouer un rôle ? L’hygrométrie ? …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.