Quel scanner 3d choisir pour votre entreprise ?

Encore appelé scanner tridimensionnel, le scanner 3d a pour rôle d’analyser tout objet de même que son environnement immédiat afin de recueillir le maximum d’informations possibles et concises sur sa forme, sa couleur, sa matière et ses circonvolutions. Cet appareil qui est très utilisé dans l’industrie cinématographique et dans la conception industrielle notamment, nécessite de s’appuyer sur des éléments probants au moment de faire un choix. Voici ce que disent trois spécialistes du monde du numérique sur les clés utiles à un choix pertinent et optimal.

Quels éléments guident la préférence pour un scanner 3d ?

Le scanner 3d peut être choisi sur la base de sa fréquence de mesure, de son volume de scan, de la précision qu’il offre ou même de sa texture. Soit, ces éléments à l’antipode d’un choix mû par une connaissance technique peuvent être l’émanation des désidératas d’un néophyte obnubilé plus par le clinquant que par le résistant ou l’efficace. C’est pourquoi, l’avis de ces voix autorisées (un bureau d’étude, un revendeur multimarques et un service de numérisation 3D) s’avère important afin que l’achat et l’entretien de son scanner 3d puissent être faits selon les normes de qualité en vigueur.

Que dit le service de numérisation 3D sur le choix du bon scanner?

Pour ce dernier, le premier élément sur lequel il faut s’appesantir, c’est la nature de l’objet à scanner et l’usage exact que l’on voudrait faire de l’appareil. A ce propos, il conseille de se référer à un scanner portable si tant est qu’on veut prendre en joug des objets en extérieur. Dans le même temps, si vous voulez filmer des bâtiments, c’est le scanner 3d en forme de télémètre laser à différence que l’expert vous recommande. En outre, si votre entreprise opère dans les travaux publics, l’outil qui vous échoit, c’est un drone associé à une caméra performante.

Qu’en pense le revendeur multimarques ?

Spécialisé dans la vente d’objets numériques contemporains, l’expert que voici demande aux entreprises de se focaliser d’abord sur la « qualité du mesh 3D qu’il est possible d’obtenir avec le scanner, aussi bien en termes de précision que de résolution ». Il préconise ensuite de prendre en considération le temps que met le scanner 3d avant de donner un résultat final optimal, tout ceci à l’aune d’une démonstration.

Quid du bureau d’étude ?

Selon le bureau d’étude questionné sur la question, il n’y a pas « d’équipement suffisamment polyvalent pour répondre à toutes les demandes». C’est pourquoi il recommande de cerner à suffisance les usages de l’appareil et d’avoir une idée précise de ce qu’on en attend avant de faire son choix. Il mettra l’accent sur la vitesse d’acquisition, la mobilité de l’utilisation, les contours exacts de l’objet à scanner. Une fois ces propriétés intégrées, l’achat de son scanner 3d se fait avec clairvoyance.

Vous souhaitez en savoir plus sur le sujet ? Rendez-vous sur cette page.