Méthode Kanban

Le Kanban est un des outils majeurs du Juste à Temps (JAT). Des cartes accompagnant les pièces dans l’atelier, permettent de maîtriser le niveau d’en cours, et de tirer le flux depuis le poste consommateur.

Kanban est un concept importé du Japon, où ce mot signifie étiquette, ticket, carte. Un lot de pièces produites sur un poste est transféré au poste suivant avec une carte (le kanban) qui indique la référence du produit et la quantité du lot. Une fois le lot consommé en aval, la carte revient au poste producteur. Dès qu’un certain nombre de cartes est revenu, cela déclenche une nouvelle fabrication. Introduit dans un contexte où la maîtrise des stocks et des en cours est importante, le kanban joue ainsi le rôle d’un ordre de fabrication lancé par le poste consommateur (flux tiré).

Le niveau d’en-cours est maîtrisé car il ne peut y avoir plus de produits que de cartes en circulation. En cas d’aléas, ou de dysfonctionnements transitoires, on peut rajouter des cartes, ce qui augmente la sécurité. A l’inverse, il est possible de tendre les flux en supprimant des cartes.

Principe de fonctionnement (une boucle kanban)

Schema d'une boucle Kanban

Soit une machine 1 pouvant fabriquer des produits A ou B. La machine 1 fabrique actuellement le produit B car son tableau kanban lui indique qu’il a atteint son seuil de production (jaune) : suffisamment de produits B ont été consommés (cartes libres) pour déclencher une nouvelle série de fabrication. A chaque contenant de produits, on attache une carte « Pdt B » prise du tableau. Le contenant est ensuite livré (avec son kanban), au pied de la machine 3, qui le consommera. La machine 1 produira toute la série de cartes B présentes sur son tableau, de manière à vider la colonne.

Quand le poste consommateur entame un contenant de pièces (par exemple la machine 2, qui consomme actuellement le produit A), on détache le kanban du contenant, qui retourne dans le tableau de la machine 1. Dès que les cartes atteignent la limite jaune, cela autorise la machine à relancer une série de A.

En fin de série, l’opérateur en débute une nouvelle parmi celles qui ont atteint la limite jaune. Si aucun produit n’a atteint cette limite, la machine ne produit pas : le flux est tiré. La limite rouge ne doit pas être dépassée. Si elle l’est, cela signifie qu’il y aura vraisemblablement rupture au poste de consommation avant le temps nécessaire au changement de série, à la production du premier lot et à son transfert au poste aval.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.