Archives pour la catégorie Connaissance du poste

MOST (Maynard Operation Sequence Technique)

MOST (Maynard Operation Sequence Technique) est un ensemble de systèmes de temps prédéterminés, développé par le cabinet H.B. Maynard and Company dans les années 60. Postérieur au système MTM, il est plus simple en terme de mise en place, tant au niveau du temps d’analyse que du risque d’erreur. Ceci en fait un système aujourd’hui largement utilisé dans l’industrie.

Continuer la lecture de MOST (Maynard Operation Sequence Technique) 

Méthodes de temps prédéterminés

Les méthodes de temps prédéterminés sont des systèmes de calcul de temps opératoires basés sur des tables de temps standardisés. Chaque mouvement, ou série de mouvements élémentaires, est côté : la séquence complète du mode opératoire peut alors être calculée en additionnant l’ensemble des temps élémentaires.

Continuer la lecture de Méthodes de temps prédéterminés 

Chronométrage et pendulage

Le chronométrage consiste à mesurer les temps opératoires, afin de permettre le calcul des temps alloués sur les opérations de gamme. Que ce soit avec un chronomètre, un terminal portable, ou tout autre système étalonné, il doit être réalisé par une personne entraînée, le plus souvent du service des méthodes. Le chronométrage (on parle aussi de chrono-analyse) mesure spécifiquement  les éléments de travail du cycle de fabrication, alors que le pendulage mesure toutes les actions de l’opérateur (le « chrono tourne »), qui sont ensuite analysées et dépouillées. Cela permet de conserver la trace chiffrée d’autres évènements. Lors d’une observation continue, par exemple, il est possible de réaliser un pendulage des différentes activités observées.

Continuer la lecture de Chronométrage et pendulage 

Jugement d’allure (JA)

Le jugement d’allure permet de définir « l’efficacité » générale d’un opérateur, lors d’une prise de temps par chronométrage, par exemple. L’allure 100 est l’allure de référence, celle tenue par un opérateur « moyen » formé et habitué au poste. En pratique, un opérateur peut avoir une allure plus importante (110 par exemple, soit 10% de plus) ou plus faible (85 par exemple, soit 15% de moins).

Continuer la lecture de Jugement d’allure (JA)